La cueillette sauvage

La plupart des sites de cueillette se trouvent aux alentours de notre petit hameau cévenol bien préservé. Valos, situé entre la montagne et les châtaigniers, est le hameau le plus élevé sur ce flan du Tanargue.

23 1L'eau y est pure et abondante, le soleil souvent présent, les plantes et les humains s'y plaisent beaucoup.

Le climat y  est idéal pour beaucoup de plantes médicinales : frêne, laurier, millepertuis, serpolet, origan, fumeterre, ortie, achillée, aubépine...
Nous y cueillons une trentaine d'espèces différentes.

Pour quelques plantes nous montons sur le Tanargue : arnica, gentiane, framboisier sauvagePlantain lancéolé en fleur

Nous cueillons loin de tout sorte de pollution (routes, jardins non bio, élevages...).

Nous respectons la plante, son cycle de reproduction, nous sommes attentifs au nombre de sujets que nous prélevons. Après notre cueillette, le pré reste fleuri.

La plante cueillie est transportée dans un drap en coton le plus rapidement possible soit au séchoir, soit dans l'alambic pour une distillation, ou mise dans l'huile pour une macération.